KeCom

BandeauKeCom

KeCom était un logiciel d’aide à la communication destiné à des personnes ne pouvant plus s’exprimer vocalement et n’ayant, comme seule capacité gestuelle que la possibilité d’appuyer sur un seul bouton poussoir. Créé en 2004.

Ce logiciel sur Pocket PC (Assistant électronique de poche, PDA), permet à l’utilisateur de sélectionner des caractères dans un tableau de lettre, afin de créer des phrases. Ces phrases peuvent être « vocalisées (parlées) » par la synthèse vocale.

Avec l’utilisation d’un Pocket PC téléphone, KeCom peut également envoyer par SMS les messages créés. Les SMS reçus, sont eux vocalisés par la synthèse vocale. Ce qui en fait un outil de communication banalisé.

Le bouton poussoir permet de commander le défilement d’un curseur dans le tableau de lettres. Le curseur défile automatiquement de case en case et de ligne en ligne. L’utilisateur appuie sur le bouton poussoir lorsque le curseur passe sur la lettre qu’il veut sélectionner.

Pourquoi ?

La majorité des appareils sont des tableaux orthographiques dans lesquels un curseur, piloté par un bouton poussoir, permet de sélectionner des caractères.L’emplacement fixe des caractères est alphabétique ou fréquentiel. Le problème majeur de ce type de tableau, est la lenteur de création des phrases.

tab lettres

« Pourriez-vous m’indiquer où est la poste ? »:

  • Présentation alphabétique  à 5mn 39 s
  • Présentation Azerty à 5mn 12s
  • Présentation Ejarin à 4mn 31

Comment ?

Afin d’accélérer au maximum la vitesse d’écriture, un procédé de tableau dynamique permet de sélectionner les caractères : l’emplacement des lettres du tableau varie à chaque sélection d’un caractère.
Par exemple, si le caractère sélectionné est un « Q », il est fort probable que la lettre suivante soit un « U » et donc le premier caractère du tableau sera un « U ».

  • –qu    = eiaouàhéty_vèmr…
  • –a     = i_nrusvtlcgmpbdyf.q,…
  • –es_ = dpcamesfrltqbgvoén

Ces emplacements sont calculés grâce aux probabilités de chaque succession de caractère. Afin d’améliorer la précision du système nous calculons nos probabilités avec les 3 derniers caractères sélectionnés pour prédire le caractère suivant.
Ces probabilités sont recalculées en temps réel à chaque écriture d’un message. Les probabilités sont donc personnalisées pour chaque utilisateur.

Ce procédé permet de gagner un temps considérable lors de l’écriture de message.

KeCom possède un dictionnaire proposant à l’utilisateur des mots afin de ne pas les écrire complètement. Le dictionnaire de base (1000 mots) s’enrichit automatiquement du vocabulaire personnel de l’utilisateur. Le dictionnaire est classé par fréquence d’utilisation.

L’utilisation d’un Pocket PC Phone permet à l’utilisateur de créer des SMS et de les envoyer à n’importe quel utilisateur de téléphone mobile.

TablKeCom

 

Résultats

Les comparaisons réalisées, avec des systèmes actuellement commercialisés, montrent un gain de temps de l’ordre 60% à 75% suivant si les mots utilisés se trouvent ou pas dans le dictionnaire. Ces pourcentages varient également du fait des probabilités auto-adaptatives

A titre d’exemple, pour écrire la phrase « Pourriez-vous m’indiquer où est la poste ? »

Il faut:
5mn 40s à un système ordinaire
2mn 30s pour KeCom sans utilisation du dictionnaire
1mn 40s avec le dictionnaire.

Pour qui?

KeCom est destiné aux personnes ne pouvant s’exprimer vocalement et n’ayant comme capacité gestuelle que la possibilités d’appuyer sur un seul bouton poussoir.
Un bouton poussoir adapté peut être connecté sur la prise jack de la souris qui est connecté sur le Pocket PC par une liaison « Bluetooth ».
L’écran peut servir également de boutons poussoir de grande dimension et d’une grande sensibilité.
Les boutons du Pocket PC sont également utilisables.

Kecom_souris

Démonstration

Vidéo de démonstration sur Youtube

kecom

Prix Coloplast pour KeCom

KeCom a obtenu une bourse au « prix de la Fondation COLOPLAST pour la qualité de vie 2004 » dans la catégorie « Altération physique ».

coloplast

 

 

Sibylle 3.8

Un logiciel d’aide à la communication Sibylle.

Sibylle est un logiciel d’aide à la communication qui permet à des personnes n’ayant pas la possibilité de parler, de pouvoir créer des message pour qu’ils soient oralisés par la synthèse vocale. Il est destiné en premier lieu aux personnes qui n’ont pas ou plus l’usage de la parole, mais aussi aux personnes dont les capacités gestuelles ne permettent pas d’interagir de manière classique avec une tablette ou un ordinateur. La commande de Sibylle peut s’effectuer au clavier, à la souris (ou autres pointeurs), mais également par un seul contacteur, grâce à un système de défilement des cases.

sibylle

Sibylle fonctionne sur ordinateur de type PC sous Windows (Xp, 7, 8) ainsi que sur tablette sous Windows.

Sybille-margaux-colls

Historique et démarche du projet

La première version de Sibylle a été développée entre 2000 et 2003 par Igor Schadle lors de sa thèse, encadrée par Jean-Yves Antoine (Université de Tours) et Franck Poirier (Université de Bretagne-Sud). Elle intégrait déjà une prédiction de mots basée sur un modèle statistique ainsi qu’un clavier de lettres dynamique.

La deuxième version a été développée lors de la thèse de Tonio Wandmacher entre 2004 et 2008. Ce doctorat, encadré par Jean-Yves Antoine et Uwe Mönig (Université de Tübingen en Allemagne), a permis d’optimiser le modèle statistique de la première version et d’y ajouter un modèle sémantique (pour adapter la prédiction de mots au contexte à partir des 100 derniers mots). Elle a également donné lieu à l’extension de Sibylle en 3 langues : français, allemand et anglais.

La troisième version a également été développée par Igor Schadle en 2008-2009, dans le cadre d’un projet (Voltaire) financé par la fondation Garches. Ce projet a permis d’intégrer le moteur de prédiction dans le clavier virtuel libre CVK (devenu CiviKey), mais également de reprendre le code et l’interface de Sibylle en collaboration avec le CMRRF de Kerpape.

Thèses:

Quelques publications:

Voir la liste exhaustive des publications ici