Contexte

Les interfaces cérébrales (BCI : Brain Computer Interface) sont capables de repérer l’activité électrique du cerveau (EEG) pour contrôler un système électronique/informatique. A l’heure actuelle, il existe plusieurs méthodes pour exploiter ce genre d’interfaces et permettre à des personnes qui n’ont pas l’usage de la parole (et des capacités motrices très réduites) de communiquer avec leur entourage. Une méthode consiste à exploiter les expressions faciales de l’utilisateur pour sélectionner des lettres, des pictogrammes, ou des mots (issus de la prédiction).

 

5

4

Figure : logiciel Expressiv’Klick et Interface cérébrale EPOC

Sur cette base, un logiciel (Expressiv’Klick) a précédemment été développé dans le cadre d’un stage de Master avec l’Université de Bretagne-Sud. Il permet de configurer les expressions faciales à exploiter pour utiliser l’interface cérébrale EMOTIV EPOC avec le logiciel d’aide à la communication Sibylle (cf figure ci-dessus).

Objectifs du projet

L’objectif de ce stage est donc de poursuivre ce développement en utilisant l’API Java de l’interface EPOC (ou l’interface INSIGHT) . Il se décompose en deux grandes étapes :

  • Définition et implémentation d’une méthode d’apprentissage des expressions faciales les mieux reconnus pour un utilisateur
  • Étude et développement d’une méthode mixte pour la communication : clavier de lettres dynamique (en utilisant le logiciel d’aide à la communication Sibylle) et SSVEP ou P300.
  • Date: