Avis sur BHM Generator : Solution SEO Blackhat

Le But de cet article évolutif sera de vous familiariser avec l’outil Blackhat développé par l’équipe de Romain Pirotte, BHM Blackhat Money Generator, par la présentation d’un cas concret d’utilisation. Puis, tout au long des étapes, je donne mon avis sur BHM Generator.

BHM Generator est un outil de génération de contenu automatique complet permettant de générer des dizaines de sites à la chaîne dans le but de capter des commissions d’affiliation plus rapidement, de capter plus de trafic ou de découvrir des mots-clés pour un business.

VOIR L'OFFRE BHM GENERATORNOUVELLE OFFRE 3 MOIS

Dans le cadre d’un nouveau projet d’e-commerce de vente de boissons alcoolisées, je cherche à capter des mots-clés intéressants à cibler pour un site qui a peu d’historique (moins de 6 mois, domaine neuf). Le nom du service BHM est certes relié à la génération de Money, cependant comme le souligne son fondateur dans ses formations, l’idée de base n’en est pas moins de tester des business et d’aller à la pêche aux mots-clés de longue traîne auxquels on aurait pas pensé.

Ce qu’on va faire c’est :

  • Acheter des expirés potables, pas forcément dans le domaine de l’alcool, sinon on a pas fini de chercher et on va payer très cher.
  • Définir les mots clés des titres principaux
  • Monter les sites sur les domaines expirés ainsi que sur des sous-domaines de ces derniers
  • Lancer la génération de contenu via BHM Generator
  • Suivre l’indexation des contenus.
  • Suivre l’évolution des résultats dans la Search Console.
  • Examiner les mots clés qu’on aura récupéré
  • Donner un avis sur l’outil

Achat des domaines expirés

J’ai déjà fait plusieurs projets de Blackhat à partir de domaine repris sur Kifdom dans les achats immédiats, et c’est à partir de ces domaines que j’ai eu les meilleurs résultats, dont des sites qui ont tenu plus d’un an avec du contenu automatique et qui font encore du trafic. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, je vais repartir sur Kifdom dans la section adéquate et faire mon shopping.

On va partir sur 5 noms de domaines expirés pas trop chers et pour chacun je ferai 3 sous-domaines basés sur des gros mots-clés du domaine. Ce qui nous donnera en tout 15 domaines différents, un sous-domaine étant considéré comme un domaine différent du domaine de base. On aura peut-être un sous-domaine qui repartir mieux que le domaine lui-même, qui sait.

Voilà comment j’ai procédé :

Je suis d’abord allé sur Kifdom et j’ai copié la liste de la première page des domaines en achat immédiat

Puis je l’ai collé dans l’outil SEObserver dans le “Profiler de domaines” qui permet d’avoir les données de tous les domaines d’un coup

En 30 secondes j’ai obtenu le résultat des 100 premiers de la liste.

Je me concentre dans un premier temps sur ceux pour lesquels il y a encore des mots clés. Il y en a 3 sur 100, mais je m’aperçois qu’il est spammé et bénéficie d’un filtre 4 pages sur google donc, au suivant. Le deuxième est spammé en mode salafiste… et le 3ème est trop faible.

Donc, je me rabas sur les backlinks, l’absence de spams, l’indexation d’encore quelques pages, et je trouve déjà ce domaine

Il est encore sur le mot clé qui correspond à son nom. Pas de spams apparemment, mais dans les archives de webarchive on voit le spam sur des vêtements et autre. Donc je laisse de côté

Donc je continue mes recherches et voilà finalement les domaines trouvés et choisis :

Le coût total est de 156€.

Les 5 domaines n’ont strictement rien à voir avec l’alcool, n’ont pas l’air d’avoir subi de spam, on tous encore des pages indexées, ne semblent pas être sous le coup d’un filtre, et ont tous encore 5 à 10 backlinks indexés avec un peu de TF dans Seobserver. Certains ont eu du trafic dans l’année, mais deux d’entre eux non. Si vous voulez en savoir plus sur les données de ces domaines voilà les liens Seobserver

Comme je suis sur Kifdom, je vais les laisser sur Kifdom, et faire pointer vers le serveur O2Switch, avant de changer l’IP de chacun des sites avec IPXtender.

Hébergement des domaines expirés

J’ai pris un hébergement chez O2Switch juste pour ce projet, car j’avais déjà 15 sites sur mon autre hébergement et j’ai voulu séparer le grain de l’ivraie. Car clairement, tous ces sites seront “sales”. J’apprécie O2Switch, beaucoup plus que tout autre hébergement mutualisé,

  • Pour la rapidité de réponse incroyable du support (vraiment parfois 10 minutes, maximum 1h ou 2h selon la difficulté de votre question)
  • Pour la connexion très rapide sur le CPanel
  • Pour le système des 2048 IP qui permet d’isoler à peu près chaque site sur une IP et de ne pas être trop flag, ainsi que de choisir une IP de manière aléatoire pour chaque site en cliquant juste sur le bouton “Choisir une IP libre”.

En comparaison de Planethoster, je trouve que c’est le jour et la nuit.

Maintenant que les 5 domaines expirés pointent sur O2Switch, je vais

  • Configurer les domaines dans O2Switch
  • Créer les sous-domaines pour chaque expiré
  • Installer les WordPress sur chaque site

La configuration consiste simplement à créer les domaines sous O2Switch, ce qui nécessite environ 1 minute par nom de domaine, passons donc cette opération simple.

Création des sous-domaines sur chaque expiré

Nous sommes dans le domaine de l’alcool, je veux donc explorer les différentes catégories de mon site e-commerce. Les sous-domaines vont donc reprendre chacun une catégorie à explorer. Non pas que ce soit normal, mais j’ai décidé de partir sur cette méthode. Pour cela je me rends sur le plus gros site de la thématique en France et j’observe les meilleures ventes, ça tombe bien, comme c’est bientôt les fêtes, ils ne vont pas se priver de bien mettre en avant leur bestsellers.

Qu’est-ce qu’on constate :

  • Du whisky japonais en tête (Nikka) 146 avis sur le produit
  • Des whiskies tourbés single malt (Kilchoman, Sea Sheperd..)
  • Du whisky irlandais
  • Un whisky ecossais JURA single malt encore
  • Du Rhum Plantation
  • Du Rhum New Grove
  • Du Rhum Diplomatico
  • Du Rhum Bubbu
  • Du Rhum Equiano
  • Du Rhum Blanc en général

Ce qui me fait pas mal d’idées de sous-catégories en général

donc voilà les domaines et sous domaines que j’ai décidé de créer :

  • opendata-manche.fr | whisky-nikka.opendata-manche.fr | whisky-tourbe.opendata-manche.fr | Kilchoman-whisky.opendata-manche.fr
  • levergerpilote.fr | whisky-irlandais.levergerpilote.fr | japonais-whisky.levergerpilote.fr | irlandais-whisky.levergerpilote.fr
  • beret-baguette.fr | rhum-blanc.beret-baguette.fr | whisky-ecossais.beret-baguette.fr | jura-single-malt.beret-baguette.fr
  • domainedelaviere.fr | rhum-plantation.domainedelaviere.fr | rhum-new-grove.domainedelaviere.fr | Rhum-diplomatico.domainedelaviere.fr
  • scitep-editions.fr | rhum-bubbu.scitep-editions.fr | rhum-equiano.scitep-editions.fr | rhum-blanc.scitep-editions.fr

Maintenant je vais changer l’ip de ces 5 domaines par l’une des 2048 proposées. C’est tout simple grâce à la fonction de sélection aléatoire disponible chez l’hébergeur mutualisé. Il est important de définir les DNS O2Switch dans Kifdom et de ne pas laisser ceux de Kifdom, autrement l’ip ne sera pas changé par l’outil IPxtender développé par O2Switch.

Installation WordPress sur chaque expiré et sous-domaine

Le plus simple pour l’instant est d’utiliser WordPress afin de créer à l’aide de Softaculous des sites plus ou ou moins similaire. Je vais créer un site avec tous les plugins que je souhaite, puis le dupliquer sur les 14 autres domaines et sous-domaines. Une fois que ce sera fait, il ne restera plus qu’à envoyer la génération de contenu en automatique sur les 15 sites à l’aide de BHM Generator. Nous définirons un certain rythme de publication plus bas.

Cette étape prend du temps. environ 1h, mais pourrait être raccourcie avec un outil d’édition de sites web en masse, à savoir Webeditor.

Mais pour cet article, une fois que j’aurai réaliser mon modèle de base, avec toutes mes extensions, dont BHM Generator, je ferai un backup en utilisant Updraft Plus, et ne me restera plus qu’à procéder à une restauration de cette sauvegarde sur tous les autres domaines et sous domaines.

Cela donne des sites qui ont cette tête => haha

J’en ai vu qui bataillaient pas et qui utilisaient carrément des sites comme ça pour leur pbn à la vue de tout le monde dans les outils seo. dans le domaine du cbd…et ça semble fonctionner, un site qui vend du cbd peu onéreux avec l’EMD.

Cependant, je vais quand même changer les thèmes, et mettre un thème au hasard pour chaque site, ce qui me demandera 10 minutes de plus en tout pour les 15 sites.

Comment se présente BHM Generator ?

Après une interface de connexion simple, on arrive sur une interface tout aussi minimaliste, basée sur un joli template de backend noir/violet et rouge.

Entrée sur BHM Generator – Vue globale sur vos campagnes

Comme vous pouvez le voir j’ai déjà eu l’occasion de tester BHM en bourrinant sur du CBD 🙂 à de nombreuses reprises.

Dans quel ordre doit-on procéder pour générer le contenu automatique avec BHM ?

Etape 1 : créer une thématique ou campagne

Tout d’abord, donner un nom pour se repérer dans vos thématiques quand vous en aurez des dizaines. Ensuite choisir une langue, sachant qu’il y en a 15 dont toutes les langues européennes classiques et même le russe.

Et enfin, vous choisissez si BHM s’occupe de générer les images ou si c’est vous qui les uploadez en masse (scrap google images par ex.). Je choisis BHM gère les images. BHM va créer des images à partir d’image existantes, en les symétrisant, ou autre technique.

Etape 2 : Choix des mots clés de génération de campagne

Ces mots clés sont la base sur laquelle vous allez créer la campagne d’articles de blog. Bien sûr vos milliers d’articles ne seront pas uniquement basés sur ces mots clés et vous pourrez plus tard en donner d’autres par milliers si vous le souhaitez. Mais les articles s’articuleront autour de ces mots clés de base, et BHM Generator les utilise pour générer sa “bouillie”.

Attention à ces mots clés qui seront décomptés de votre quota mensuel de 600 mots clés. C’est généralement 30-40 mots clés par campagne, ce qui vous permet de générer une vingtaine de campagnes sur diverses thématiques.

Pour le choix de ces mots-clés, je vais me baser sur les mots clés afférents aux sous-domaines, donc autour du rhum et du whisky japonais, écossais, irlandais, etc.

Voilà donc les mots-clés que je choisis, au nombre de 34 :

Je décoche la suppression des entités nommées car elle coûte un peu cher au vu du prix de l’outil. Je n’ai jamais eu de problèmes. En cas de coup de téléphone, j’ai simplement enlevé les pages problématiques. Cela m’est arrivé pour le cbd que certaines boutiques demande qu’on arrête d’utiliser leur nom.

Etape 3 : Choix des mots clés titre

Je choisir de reprendre les mêmes mots-clés en guise de titre pour mes articles. Il est possible de les modifier plus tard, donc pour le moment je passe l’étape rapidement.

Etape 4 : Insertion des mots clés de contenu

BHM Generator va générer une “bouillie” et vous avez la possibilité de choisir des mots clés à insérer dans le contenu. C’est le moment d’envoyer la sauce, je vais donner une liste de milliers de mots-clés. Je les prends soit sur Semrush, soit sur des sites dont le plan de site est disponible et sur lequel je peux récupérer des mots clés dans les url (en enlevant les tirets). Et je peux aussi les extraire de Keyword Sheeter.

Pour notre cas je vais prendre une liste de Semrush, j’en donne 5000 environ, que j’ai repris dans les mots clés du plus gros site de la thématique. Comme vous le voyez, il y a des mots clés qui n’ont rien à voir…mais sur le lot il doit y avoir 90% de mots clés pertinents et le 10% restants comme “folie fleur” ou “commande la redoute” qui est hors sujet.

Etape 5 : Génération des contenus

La thématique étant prête, il est temps de lancer la génération des contenus. Ensuite nous procéderons à des ajustements sur les titres. Il suffit pour cela de cliquer sur “Lancer la génération” et de patienter environ 30 minutes. Plutôt rapide. Il arrivera parfois que des thématiques échouent. Cela m’est arrivé une ou deux fois, notamment en russe, mais en général il suffit de la relancer, et cela fonctionne. Ou alors contacter le support pour demander, sur Discord (car par mail c’est moins réactif).

Lorsque votre thématique est terminée, vous recevez un petit mail qui vous en avertit. Puis vous voyez dans l’app que c’est terminé à 100%.

Maintenant que c’est prêt, on voir le point d’exclamation qui nous indique que nous devons configurer les préfixes afin d’avoir des titres travaillés qui attirent plus l’œil et donc les clics.

Il y a donc tout un volet consacré aux paramètres de titre dans BHM Generator, car la balise title joue un rôle important dans le classement sur le moteur de recherche.

On va pouvoir définir un modèle de paramètres pour les titres, qu’on pourra alors réutiliser sur de futures campagnes, quelque soit la thématique.

L’idée est d’indiquer combien on veut de mots-clés dans nos titres et balises H1. Je vais en demander 2 car ils sont parfois un peu longs et si j’en demande 3, ça fera des titres trop longs.

Ensuite il faut renseigner ce qu’on veut mettre dans nos titres, au début et à la fin. Les expressions qu’on va donner dans les champs indiqués, seront reprises avant les mots clés et après. Il vaut mieux utiliser des requêtes à intention d’achat ou polémiques pour stimuler le clic, du genre top3 top10, arnaque, meilleur, avis sur, etc.

Pour générer ces intentions d’achat j’ai utilisé le générateur de mots clés d’intention d’achat du logiciel patator-seo.com. J’ai obtenu ce genre d’expressions :

Voilà donc ce que j’ai entré dans BHM

Voilà le genre de titre que l’outil m’a généré

Ca me semble plutôt cliquable. peut-être une majuscule au début serait la bienvenue. Voilà c’est mieux

Il y a vraiment des titres qui ne veulent rien dire du tout 🤣

Lancement de la génération de contenu sous BHM Generator

Maintenant que tout est prêt, les sites sur les domaines et sous-domaines, les campagnes ainsi que les titres, et que le plugin BHM Generator est installé sur tous les WordPress (il était dans mon modèle – préinstallé), on peut lancer la génération en automatique.

VOIR L'OFFRE BHM GENERATORNOUVELLE OFFRE 3 MOIS

Il faut définir une quantité de contenu et un rythme de publication. J’ai déjà eu l’expérience de plusieurs site de ce genre. Si je publie 1000 articles d’un coup je suis filtrer en 3 jours, donc inutile. J’ai aussi testé 50 articles par jour, je suis filtré en 3 semaines. Maintenant, vu qu’il y a 15 domaines, on va faire plusieurs tests.

Sur certains domaines je vais publier 2 articles par jour, sur d’autres 5 articles par jour, et sur d’autres 10 articles par jour. Et on va voir si ça joue sur l’apparition du filtre plus ou moins tardive.

Voilà donc ce que j’ai choisi

Grâce au calendrier de publication automatique présent dans BHM Generator, tu peux décider du nombre d’articles total à publier, du nombre d’articles que tu veux publier au lancement de la campagne, et de la fréquence de publication (ici 1 jour)

Tous les jours on poste 1 article dans la catégorie Rhum, et 1 article au début de la campagne. Et idem pour la catégorie Whisky et voilà ce que ça donne.

Et maintenant rebelote pour tous les sites avec plus ou moins de fréquence. Les articles vont se publier de manière automatique. Ca y est après toute la préparation, on a enfin un blog qui tourne tout seul. Il ne reste plus qu’à le mettre dans une search console pour suivre l’évolution.

Voilà un exemple d’article généré par BHM Generator (1400 mots). Comme tu peux le voir, les photos sont reprises probablement de google Images, et une symétrie leur est appliquée afin qu’elle ait une certaine unicité. à moins qu’un autre ait déjà travaillé beaucoup sur cette thématique, vous devriez avoir des images assez uniques. Bien sûr sur les thème genre cbd, assurance, mutuelle casino…fort probable que d’autres aient repris les même images avec les mêmes symétries.

Tout est planifié jusque début Février maintenant (le tout en quelques minutes )

Indexation des contenus (Suivi)

Section évolutive.

Il faut savoir que BHM Generator met à disposition une connexion par API avec indexer.express. Cependant de l’aveu de son fondateur, la méthode est malheureusement grillée à ce jour donc il est inutile de l’utiliser.

Cependant, le fondateur de cet outil d’indexation et probablement également contributeur sur BHM Generator, a mis en place un outil d’indexation très puissant dernièrement, disponible sur le domaine indexation.fr. Il y a fort à parier que l’outil ne sera plus disponible sur BHM Generator, afin d’éviter de griller à nouveau la technique d’indexation.

Pour ma part je vais essayer de soumettre des pages de plan de site qui contiennent pleins d’url à cet outil afin d’amener le spider dessus et qu’il indexe éventuellement toutes mes pages.

Suivi des résultats Search Console Clics + Impressions

Section évolutive.

Pour les biens de ce projet, je vais créer un compte spécial pour search console, afin de suivre les clics et impressions, et je ferai un retour chaque semaine ou 10 jours pour rafraîchir cet article.

23.12.2021 Ajout des urls dans GSC

Résultats, mots clés récupérés

À ce jour, par encore de résultat. Il faudra au moins attendre 1 semaine ou 2 avant de voir des trucs se passer. Je ferai un premier retour d’ici la fin de l’année 2021.

Mon Avis global BHM Generator

Ce que j’aime dans cet outil de génération de contenu en automatique, c’est que la création des articles est très simple. Le gros effort à faire est sur la création de titres attractifs afin de maximiser le CTR.

À part cela, les articles sortent automatiquement avec un contenu bien long qui est capable de ranker sur des expressions même parfois concurrentielles.

De plus le planificateur est parfait, et permet de ne pas paraître trop flag, en publiant par exemple comme si il y avait une équipe de vrais rédacteurs derrière le blog.

J’aime aussi l’option de génération des images automatique, avec la symétrisation qui permet une unicité, bien que cela rende très évident pour tout humain passant sur le site, que le site soit fait avec BHM ou en tout cas pas très catholique 🙂

Ce que j’aime moins, ce sont les bugs passagers sur les créations de thématiques. Il faut tout recommencer et c’est chiant, en plus ça bouffe des crédits qui ne sont pas donnés. Cependant en contactant le support il y a éventuellement moyen d’en récupérer.

Ce que j’aime dans cet outil de génération de contenu en automatique, c’est que la création des articles est très simple. Le gros effort à faire est sur la création de titres attractifs afin de maximiser le CTR. À part cela, les articles sortent automatiquement avec un contenu bien long qui est capable de ranker sur des expressions même parfois concurrentielles. De plus le planificateur est parfait, et permet de ne pas paraître trop flag, en publiant par exemple comme si il y avait une équipe de vrais rédacteurs derrière le blog.

J’aime aussi l’option de génération des images automatique, avec la symétrisation qui permet une unicité, bien que cela rende très évident pour tout humain passant sur le site, que le site soit fait avec BHM ou en tout cas pas très catholique 🙂

Ce que j’aime moins, ce sont les bugs passagers sur les créations de thématiques. Il faut tout recommencer et c’est chiant, en plus ça bouffe des crédits qui ne sont pas donnés. Cependant en contactant le support il y a éventuellement moyen d’en récupérer.

Je n’aimais pas trop le fait que les crédits s’auto annulent tous les mois, mais finalement je trouve que c’est une méthode qui pousse à la discipline et à se servir de l’outil pour rentabiliser ses crédits, qui autrement sont perdus. J’ai du perdre au moins 90000 crédits sans m’en servir.

Le prix de BHM Generator est conséquent mais l’outil est puissant et permet de faire gagner beaucoup de temps. Il faut comparer cela à des campagnes de pubs sur Adwords qui permettent également de récupérer des mots clés mais à quel prix ? Beaucoup plus cher.

D’autre part BHM Generator s’utilise également directement en affiliation grâce au cloaking interne inclus dans l’outil, ce qui permet de cloaker vos sites générés automatiquement sur les offres en affiliation, voire sur une page tampon qui renvoie ensuite sur les offres en affiliation, voire sur votre e-commerce. Certains sites très connus, reçoivent de nombreux liens en blackhat sur directement sur leur e-commerce et cela ne les empêche pas de ranker parmi les meilleurs.

Si vous souhaitez tester un business, je ne peux que vous conseiller de faire un test de cet outil qui vous ramènera des mots clés improbables à exploiter, pour 10 fois moins cher qu’Adwords. Et si vous faites de l’affiliation, il y a fort à parier que vous pourrez faire x10 sur votre chiffre d’affaires si vous utilisez ça bien. Mais ça prend du temps quand même ! Rien que pour faire la mise en place du projet de cet article, ça m’a pris environ 10 heures sur 2 jours. Pour ne pas trop se faire filtrer il vaut mieux aussi ne pas publier des 100aines d’articles tous les jours, ou alors juste pour tester tout en sachant que ça va casser.

Laisser un commentaire